Creil - Beauvais

Vos commentaires

  • Hazard Thierry Le 16 avril 2011 à 07:13

    Bonjour
    Je fais chaque jour l’aller retour Compiègne Beauvais. Le soir, je rentre avec le 18h06. Lorsque celui-ci est à l’heure, j’arrive à Creil à 18h54 et je vois partir le Creil Compiègne qui démarre à 18h53. Ce qui m’oblige à attendre le 19h15. Si le train de Beauvais arrivait quelques minutes avant je pourrais être rentré chez moi à 19h30 au lieu de 20h !

  • tristan Le 16 avril 2011 à 13:01

    Bonjour,
    Je suis usager de cette ligne depuis 6 ans environ, et je n’y ai vu aucune évolution...malgré les nombreux sondages qui sont distribués dans le train.
    J’habite un village et je travaille sur Beauvais : le 1er train arrive à 07h38, ce qui est bien si il n’y a aucun retard.... malheureusement, il y a souvent des "incidents" sur cette ligne et il est de + en + fréquent d’arriver sur Beauvais, et donc au travail, avec du retard.
    De plus, quand les trains sont remplacés par des cars, c’est l’horaire de départ à Creil qui est conservé et l’arrivée sur Beauvais se fait donc beaucoup plus tard qu’en train... comment cela va t-il se passer pendant les travaux ? va t-on arriver en retard au travail tous les jours ????
    Le dernier train au départ de Beauvais est à 18h45 en semaine : on veut privilégier les transports en commun mais ces horaires n’arrangent en fait que peu de gens... qu’en est-il des personnes qui travaillent dans les commerces et qui terminent à 19h30 ou 20h ? et si l’on veut sortir le soir, obligation de prendre la voiture... même pour les jeunes sans permis qui voudraient aller sur Beauvais pour un restaurant ou un cinéma, il n’y a pas de solution...
    Je pense donc que cette ligne de train pourrait progresser surtout au niveau des horaires.

  • Le 6 avril 2011 à 16:18

    Bonjour,

    Travaillant à Creil et venant en voiture y travailler, je souhaitais changer mon mode de transport. Habitant à 200m de la gare de Cramoisy, je me suis dit que prendre le train serait à la fois avantageux financièrement et bien pour l’environnement. Quel fut ma surprise en regardant les horaires vers Creil. Le premier train est vers 6h00 et pour le retour il faut t’attendre le train de 19h06 à Creil.
    Cette situation m’a surpris surtout quand 100 logements ont été créé proche de cette gare. Conséquence je continue en voiture.
    J’espère qu’après les futurs travaux, des trains s’arrêteront plus fréquemment. Les assises doivent abordet cet aspect de faire correspondre les horaires aux heures de travail.

  • florent Le 7 avril 2011 à 22:20

    sur cette ligne il devrai avoir plus de direct dans les deux sens et des vrai ter et pas des "épaves" avec peu de sécurité pour toute personne l’utilisant (personne âgé, handicapé, etc ) et une double voie serai mieux et électrique si possible pour évité les pannes de gazoil comme certaine fois

  • Abdelmajid Le 4 avril 2011 à 19:55

    Monsieur,

    La liste des dysfonctionnement serait longue et inopportune compte tenu du fait que la situation vous la connaissez bien.
    La SNCF devrait sérieusement se remettre en question dans son mode de gestion qui semble lourde, lente, coûteuse.
    Cette gestion nous en sommes malheureusement des usagers victimes au quotidien.

    Le quotidien pour un usager c’est :

    Des retards sans communication sur les raisons
    Des trains dans des états qui pose quelques interrogations ( WC dégradés laisser en l’état, des radiateurs ne fonctionnant pas ou le contraire parfois trop chaud quand il fait 22 degrés !!!! )
    Une sécurité posant parfois question, présence insuffisante à mon goût.
    Des trains mis à Quai 5 mn Avant le départ ( c’est le cas pour le Creil - Beauvais)
    Un affichage des voies à 10 mn du départ du train ( c’est le cas pour le Paris - Beauvais )

    Mon propos n’est pas de simplement critiquer , en revanche je pense que sur la ligne
    CreilBeauvais il est important de réétudier les horaires afin de les harmoniser au projet Roissy
    qui deviendra un pôle économique de premier plan, et donc un bassin d’emploi indéniable dont
    les beauvaisiens doivent pouvoir bénéficier.

    Enfin , sur la ligne Beauvais - Creil, si il y avait deux voies de circulation ce serait un gain de temps considérable
    en moyenne du fait de la circulation de deux trains sur la même voie , nous perdons :
    11 voir parfois 14 mn.
    Il serait pertinent de pouvoir mettre en place des trains express avec un ou deux arrêts ( plutôt que 5 a 8 arrêts) en particuliers les matins et soirs.
    Mais soyons clairs , moi même je ne pense pas que la SNCF modifie son système de gestion.
    N’oublions pas qu’il y a là une logique commerciale implacable !!!

    La question est de savoir :
    Jusqu’où peut aller la région Picardie dans les propositions et surtout quels moyens de pression face à une puissance de " feu " commerciale comme celle de la SNCF ???

    Je reste à votre disposition pour tout discussion que vous jugerez utile
    Je vous prie d’agréer , monsieur, l’expression de mes salutations distinguées

  • julien Le 4 avril 2011 à 11:44

    je trouve qu’il ni a pas assez de train le vendredi quand je quitte les cours

  • fernandes jean Le 9 mars 2011 à 03:38

    A partir de Beauvais il n’y a pas de ligne directe Beauvais- Rouem Beauvais- Amiens


    • Nicolas_Picardie Le 16 mars 2011 à 09:40

      Le réseau ferroviaire français, quasi-intégralement construit sous Napoléon III à la fin du XIXe siècle, a, en effet, perdu une partie de ses lignes et ne relie plus la totalité des préfectures surtout lorsque des voies routières majeures assurent la liaison. En l’occurrence, la RN31, l’historique « route du blé » relie Beauvais à Rouen et les voies ferrées entre Rouen et Beauvais puis Compiègne et Reims ont disparu. La majeure partie des infrastructures ferroviaires est également organisée en étoile autour de Paris et la branche venant d’Amiens passe par Creil et non Beauvais.

      Il reste que le Conseil Régional a mis en place dès 1994 une ligne d’autocars qui relie Amiens à Beauvais en utilisant l’Autoroute A16. Cette ligne composée de 12 allers-retours par jour en semaine, lui permet d’offrir sur cet axe important un service public de transport, offrant le même niveau de tarification que celui de la SNCF depuis 2008.