Paris - Amiens

Vos commentaires


  • Cyril Le 28 avril 2011 à 22:40

    Bonjour,

    Depuis 11 mois j’ai un abonnement de travail sur la ligne amiens-creil et je fais régulièrement le trajet amiens-paris.

    Concernant la ligne amiens-creil, je trouve que le trajet est trop long : environ 1h10-1h20 ! De plus, les retards sont réguliers (généralement aucune excuse même pour 10 min : quand vous accumulez sur l’année ça fait beaucoup de temps de perdu) et en hiver le train de 6h54 avait régulièrement des problèmes de chauffage ! lorsqu’il y a un problème avec les TGV qui sont détournés, les TER ne sont pas prioritaires, bref on voit bien où sont les priorités de bénéfices de la sncf...
    Le matin, dans le sens Paris-Amiens, le corail s’arrête à creil, mais pas dans l’autre sens : pour la sncf il est donc plus logique que les gens partent de creil pour aller travailler à amiens que le contraire...
    Je n’ai jamais eu aucune excuse de la part de la sncf pour tous les retards cumulés et jamais aucun geste commercial dans le courrier accompagnant l’abonnement de travail et pourtant j’ai déjà envoyé deux courriers de mécontentement. Un cheminot m’a clairement dit que les abonnements de travail ne rapportent pas d’argent à la sncf. En gros un abonné n’est pas rentable, et par conséquent nous ne pouvons plus parler d’usager mais de client. D’ailleurs il n’y a aucun train pour faire creil-amiens entre 13h et 17h ! C’est une véritable honte d’être traité de cette façon d’autant plus que le billet a légèrement augmenté alors qu’il y a toujours des retards et jamais aucune excuse.
    D’ailleurs ces retards sont affichés et justifiés pour les corail en gare du nord, mais pas pour les TER. Bref, sur la ligne amiens-creil, il est souhaitable d’avoir plus de trains directs afin de réduire le trajet au maximum 1h.

    Concernant la ligne amiens-paris
     : les corails sont un peu vieux, mais bien plus confortables (même s’il n’y a pas de prise d’électricité) et plus silencieux que les TER. Il ne faut pas ajouter d’arrêt sinon cela augmenterait la durée du trajet. Sinon, certains contrôleurs ne pensent qu’à verbaliser : dernièrement, j’avais un billet en zone bleue composté avec ma carte 12-25, pas de chance j’étais en zone blanche (pensant que c’était 7h-8h...) : amende de 19 euros alors que le train était déjà en retard (15 min à l’arrivée). Bref, quand vous lâchez presque 1000 euros à la sncf sur l’année et que vous êtes considéré comme fraudeur ça fait plaisir. Je pense aux nombreuses personnes qui ont oublié un jour leur abonnement et qui ont pris une amende sans aucune compassion...

    Pour conclure, la sncf devrait revoir son service client ter-corail qui frôle l’indécence (retards, aucune excuse, aucune communication, et certains contrôleurs qui appliquent la tolérance 0 tout en étant mal aimable). Ensuite, mettre plus de trains directs surtout qu’il y a pas mal d’heures creuses. Mettre des TER plus long car ils sont souvent surchargés (arrêter de payer pour être debout). Et surtout ne plus augmenter les tarifs qui je trouve sont déjà assez cher : en plein tarif pour un aller retour amiens-paris comptez 40 euros, ça fait cher pour un transport en commun.

    Pour terminer, le projet du TGV est une bonne chose pour la ligne Amiens-Creil-Roissy, mais je ne vois pas l’intérêt de faire rouler des TGV à 150km/h entre amiens et Creil (comme si le tgv allait passer à 300km/h dans les gares de st just, clermont...) ! Autant réinvestir dans de nouvelles rames corail !!

  • Jean-Marc Le 10 avril 2011 à 21:06

    Bonsoir,

    Pour la liaison Creil - Amiens :

    Aucun train en semaine au départ de Creil pour Amiens entre le 13h10 (TER n° 848719) et 17h30 (TER n°848733).
    Cependant ,entre temps, Les 3 trains Intercités ci-après traversent la gare de Creil sans marquer l’arrêt :
    * 2025 (Paris-Boulogne) au départ de Paris à 14h19 du Lundi au Samedi,
    * 12031 (Paris-Amiens)au départ de Paris à 16h10 du Lundi au Vendredi, (Effectue l’arrêt en gare de Creil uniquement le samedi)
    * 2033 (Paris-Boulogne), au départ de Paris à 17h04 du Lundi au Samedi,


    • M Le 18 avril 2011 à 11:02

      Bonjour,

      je prends le train Amiens-Creil tous les jours de la semaine depuis 2 ans et j’ai noté l’ensemble des retards et désagréments que j’ai pu subir sur cette ligne. Aujourd’hui j’ai cumulé 60h de retard .... pour une fois les flux sont bien régulé puisque ces retards se répartissent équitablement avec une trentaines d’heures de retards par an. J’ai constaté une amélioration après l’annonce de Mr Pepy
      concernant les lignes malades mais aujourd’hui il est évident que l’effet d’annonce est passé.

      Voici ce que je déplore le plus :

      1. Pauvreté de l’offre : je souhaite dire mon indignation quand à la pauvreté de l’offre pour les voyageurs ne se dirigeant pas à Paris depuis Amiens. Amiens-Creil c’est 3 allers et retours par jours pouvant convenir à des horraires de travail, et que dire des trous de l’offre dans la journée rendant très difficile une organisation personnelle efficasse ? De plus, n’oublions pas que les trains du matin sont espacé de 1h à 1h20 et d’1h à 1h45 le soir....
      Cette offre en transport en commun est bien maigre pour une liaison entre la capitale régionale et la deuxième agglomération de picardie en terme d’habitants....

      2. la durée de trajet : la durée moyenne du trajet pour faire 80 km est d’1h15 quand tout va comme sur des rails...(quand il n’y a pas de retard) ce temps a été ralongé de 10 min en 2 ans...
      Soit dis en passant un corail met lui 40 min pour relier les deux villes...quand il s’arrete bien sur...(irronie d’une voyageuse qui regarde passer les corails qui vont là où elle va...)

      3. Les TER derniers maillons de la chaine : les ter sont toujours ceux qui attendent. Quand un train corail est en panne en retard ou autre, les TER prennent le relais (mettant en retard à leur tours les voyageurs de ces trains). Mais quand c’est un TER qui a une avarie là on peut etre sure que la seule solution c’est la patience et de prendre le train suivant...une heure après...
      Que dire quand un TER prends du retard pour laisser passer un train de marchandise ? ...ça en dis long quand aux priorités affichées...

      4. Nouveaux trains, entretiens des anciens et retards : autre contante c’est que les trains qu’ils soient anciens ou nouveaux, sont en retards. Alors quand en plus il y a des soucis de matériel sur les trains anciens qui ne sont jamais réglé (parfois on reste un mois avec le même train dont les portes ferment mal) ça tape sur le système...

    • M Le 28 avril 2011 à 12:29

      Ce matin comme tous les matins le 8h13 amiens Creil est en retard.
      Cette fois la raison invoquée est "travaux sur la ligne" sauf que quand il n’y a pas de travaux on est en retards de la même manière...

      Fut un temps, les travaux se fesaient de nuit pour ne pas trop géner le trafic....

      Je suis donc aller sur le site TER pour avoir un bulletin de retard sauf que comme très souvent ce retard n’est pas répértorié...ou mal, voir très mal....

      il est indiqué le retard d’un train fantome, le 847611 de 7h15 au départ d’amiens et arret à creil à 9h14..... il existe bien un train à 7h15 mais il est direct paris est a pour numéro 2008...

      le principe de bulletin de retard c’est pas mal (bien sur pôur ceux qui ont accès à internet sinon les autres doivent courrir en gare après le préposé aux billets de retards qui souvent rechigne de les faire....et ce même pour un retard relevant de plusieurs heures) mais encore faut il que les informations donnée soient correctes sur le site.....

  • GG Le 28 avril 2011 à 10:56

    Bonjour,
    je fais le trajet quotidienement Clermont-Paris et retour.
    Le SEUL train tres pratique est le 6h49, car il n’y a que 35 min de trajet et il est DIRECT.
    Or ce train a l’arrivée a Clermont est souvent bondé, tres peu de place ont dispinible si on ne onte pas en premier dans les voitures ! (poussete sur le quai pour savoir qui va avoi une place assise !!!)
    Il m’arrive souvant de voyager debout.
    POURQUOI NE PAS METTRE UNE V2N sur ce train, car il y a plus de place sur 2 nivaux que dans un corail.
    De plus il manque un train direct ou a

  • Philippe Le Navetteur Le 26 avril 2011 à 15:03

    Je fais comme nombre de mes collègues la navette quotidienne Paris Amiens et j’ai quelques remarques à formuler ici :
    1) pourquoi le train Intercités 2036 Amiens(17h14)Paris est-il assuré en composition courte de 6 voitures en semaine alors qu’il est bondé et en composition allongée de 9 voitures les vendredis soirs alors qu’il n’y a pas d’afluence particulière ?
    2) pour quelles raisons (autre que celle de la fréquentation) n’y a-t-il pas de train Paris Nord > Amiens entre 10h04 et 11h37(1h45 de trajet !!et rame d’un seul élément) et au retour Amiens > Paris entre 15h37 et 17h14 ??
    En conclusion tout ne va pas bien et des améliorations s’imposent.

  • Philippe Le Navetteur Le 26 avril 2011 à 15:05

    Suite (message apparamment trop long)
    3) Au lieu de débattre sur l’arrêt à Longueau (que je trouve en ce qui me concerne parfaitement justifié) c’est ceux de tous les trains à Creil qui est très discutable surtout pour les Intercités qui se transforment à cette gare en véritables trains de banlieue et apparemment en libre service car il a quasiment jamais de contrôle entre Paris et Creil ou vis et versa !!
    4) Enfin et surtout ces automotrices à deux niveaux Zx 26500 de chez Bombardier sont insupportables. Elles ne sont pas confortables, très bruyantes et surtout très mal climatisées, été comme hiver on y gèle car en permanence dans un courant d’air froid. Qui au CR a bien pu choisir ce matériel ? Sûrement pas un utilisateur !

  • Anne Le 19 avril 2011 à 13:39

    Je prends le train de 6H49 à Clermont le matin. Quand le train arrive à Clermont, il n’y a déjà plus de places assises ; pourquoi ne pas remplacer sur ce train les deux voitures de premiere classe (presque vide) par des voitures de seconde classe ou bien autoriser l’accès des voitures de premiere classe aux voyageurs munis d’un abonnement de travail ?
    Est il possible de prévoir un train supplémentaire vers 13H30 (départ gare du nord) pour ceux qui ne travaillent que le vendredi matin ?


    • Sylvain H Le 26 avril 2011 à 16:29

      Etrange de proposer d’autoriser l’accès la première classe aux "abonnés travail", alors qu’on refuse actuellement aux passagers de première l’abonnement de travail même en conservant un écart de prix.

      Je voyage A MES FRAIS (c’est à dire sans aucun remboursement par mon employeur et ne pouvant bénéficier des aides régionales) depuis 3 ans en première, car je ne supportais plus le bruit et j’avais des problèmes de dos récurrents. J’ai préféré sacrifier des dépenses plus sympathiques et ne pas sacrifier ma santé (4 heures et demie de transport quotidiennes).
      Je fais un bond à chaque fois que je lis une proposition de suppression de toutes les voitures de première classe.
      Je dis Non ! En première contrairement à une croyance généralisée, il n’y a pas que des employés (retraités, famille) de la SNCF voyageant gratuitement.

  • Céline Le 27 avril 2011 à 17:26

    Bonjour,

    Au risque de répéter ce qu’ont déjà dit bon nombre d’usagers de la ligne Amiens-Paris, voici mes remarques et suggestions :

    Le TER de 21H07 au départ de Paris gagnerait à être reclassé en Intercités et à ne desservir qu’un nombre restreint de gares (Longueau et éventuellement Creil)
    S’il reste TER avec l’obligation de desservir davantages d’arrêts, peut on raisonnablement quantifier le nombre de voyageurs descendant ou montant en gares de Laigneville, Liancourt-Rantigny, Breteuil et Ailly sur Noye ? et ensuite d’en tirer les conséquences ?
    1H 36 pour joindre Paris à Amiens est difficilement supportable au XXI° siècle alors que les publicités du début du siècle dernier vantaient un Paris-Amiens en 1H
    Il est louable de vouloir servir la cause de toutes les gares du parcours, mais faire passer les trains de Grandes Lignes en trains omnibus n’apporte pas un service de qualité. Je comprends que par souci d’optimisation un train qui joint deux points sur une carte puisse faire des arrêts supplémentaires, mais ce qui est supportable en temps de grève l’est beaucoup moins tous les jours.
    Je maintiens qu’il faut des trains directs pour les NAVETTEURS AMIENS-PARIS et des trains de desserte de proximité pour le sud de l’Oise. L’amalgame ne convient ni aux uns (rallongement du temps de parcours) ni aux autres (contraints d’attendre le train qui veut bien desservir leur gare)C’est à mon sens un mauvais calcul, car il ne vaut que sur le papier...

    Le train de 17H04 le vendredi soir au départ de Paris est régulièrement bondé : en plus des abonnés et des voyageurs occasionnels, il y a les départs en week-end et les retours d’étudiants. Il semble nécessaire de recalculer la capacité d’accueil en places assises pour TOUS les voyageurs.

    De même, il existait avant 2009 un train au départ d’Amiens vers 10H qui a été supprimé. Ce train permettait de prendre son poste de travail à midi à Paris. Je regrette qu’il ait été supprimé.

    Concernant les problèmes de matériel roulant, je ne suis pas fan des Bombardier et autres rames de TER, ELLES NE SONT PAS DU TOUT ADAPTEES aux voyages Grandes Lignes, et pour moi le voyage Paris-Amiens garde la qualification de Grandes Lignes au vu de la longueur et du temps de parcours. Ces rames sont inconfortables : très mal suspendues, le confort est ultra spartiate, les places sont exigües pour les longues jambes, on ne peut pas y écrire (je travaille beaucoup dans le train) car il n’y a pas de tablettes ou bien la suspension est trop raide et par conséquent l’écriture devient illisible : seul bon point, on peut parfois y trouver des prises de courant pour les ordinateurs portables.

    Je vois arriver avec étonnement un nombre grandissant de voitures Corail des régions voisines (Normandie encore aujourd’hui 27 avril), souvent des voitures à compartiments, qui semblent être du matériel réformé.
    Est-ce pour faire des économies ?
    Voyageant régulièrement sur Paris-Caen et Paris-Cherbourg, occasionnellement sur Paris-Rouen, je me suis habituée au confort de leurs voitures Corail : moquette au sol, sièges velours, prises de courant pour ordinateurs et même protège-appuis tête...le luxe en 2° classe, mais aussi un service à bord digne de ce nom et...courtois.
    Malheureusement, ce ne sont pas ces voitures qui voyagent sur notre ligne. La Région Picardie rachète-elle les voitures déclassées de ses voisines ? Peut-elle envisager la rénovation des voitures Intercités à un niveau de service digne des années 2010 ou est-ce du ressort de la direction régionale SNCF ?

    La Région s’est lancée dans la promotion du TGV par Amiens : je reste circonspecte quant à l’avantage pour les usagers ordinaires de Paris-Amiens. L’expérience montre que sur les lignes qui ont ’bénéficié’ de cet avantage en France, les tarifs se sont envolés et les dessertes de ville à ville ont été diminuées. Seule la SNCF gagne en prestige et Paris en qualité de desserte, la province beaucoup moins.

    Je souhaite que ces remarques puissent être utiles au cours des Assises.
    (PS : au cours de mon exercice professionnel, j’ai été successivement abonnée sur Paris-Châlons en Champagne, Paris-St Quentin, Paris-Pontoise, Paris-Longueau, Paris-Chessy et maintenant Paris-Amiens depuis 2005)

  • Nathalie Le 29 mars 2011 à 18:21

    Bonjour,

    je viens d’arriver à Amiens et je ne comprends pas pourquoi tous les trains Amiens - Paris s’arrêtent à Longueau, pourquoi n’y a t-il pas quelques trains Amiens - Paris sans aucun arrêt avant Gare du Nord (vu la quantité de voyageurs allant travailler à Paris cela leur faciliterait la vie et peut-être que des parisiens choisiraient Amiens comme ville pour y vivre et consommer et donc créer de l’emploi et les amiénois à la recherche d’un emploi iraient travailler à Paris plus facilement, sans faire 3h de transport par jour). C’est dommage de ne pas réussir à faire un Amiens-Paris en 1h, je pense qu’Amiens est perdant malgré une situation géographique privilégiée.


    • Sylvain H Le 1er avril 2011 à 10:26

      Il y a vraisemblablement plus de personnes prenant le train à Longueau qu’à Amiens. Il est de plus plus facile de s’y stationner.
      Longueau à toujours été une gare plus importante qu’Amiens. Avant le TGV la ligne Paris -Lille passait à Longueau, pas à AMiens.

    • Sylvain H Le 1er avril 2011 à 10:29

      D’ailleurs, si ce n’était que cela, les Parisiens pourraient venir aux alentours de Longueau, à la campagne. C’est ce que j’ai fait il y a 15 ans. La possibilité de prendre le train à Longueau a été déterminante et j’ai choisi ma résidence en fonction de la proximité.

    • Christophe V Le 12 avril 2011 à 23:17

      Il suffit de regarder le nombre de personnes montant dans le train à Longueau ainsi que le nombre de voitures stationné sur le parking pour comprendre l’intérêt d’un arrêt à Longueau. D’autres part, l’arrêt du train à Longueau doit représenter au maximum 4 min sur un trajet d’1h...autant dire que la différence ne se fait pas là. Amiens à perdu le TGV, il y a 20 ans, c’est ça qui est dommage pour Amiens...

    • Julien L Le 15 avril 2011 à 13:51

      Bonjour,

      tout à fait d’accord avec les commentaires précédents,
      l’arrêt à Longueau est justifié, il y a beaucoup plus de voyageurs à Longueau qu’à Amiens, de plus la gare de Longueau permet aux voyageurs de ne pas se limiter à des achats immobiliers sur Amiens près de la gare.
      Précision : Je ne dis pas ça par intérêt, j’habite près de la gare d’Amiens.

    • Nicolas_Picardie Le 19 avril 2011 à 17:20

      La gare de Longueau, du fait de sa proximité de l’échangeur autoroutier et de son parking attractif, est utilisée par de nombreux amiénois et habitants de la métropole. Elle demeure très attractive et constitue de fait la seconde gare d’Amiens. Par ailleurs, vous ne pouvez que constater qu’elle est très utilisée et il parait donc difficile ne plus arrêter les TER et les Intercités dans cette gare.
      Concernant les temps de parcours des trains « Intercités Amiens Paris », il s’agit d’un point qui relève spécifiquement de la SNCF et de l’Etat, son autorité organisatrice. La Région, en tant qu’autorité organisatrice des TER, ne dispose d’aucune compétence sur cette desserte interrégionale.

    • SMA Le 20 avril 2011 à 09:31

      Bonjour,
      Excusez-moi mais là je suis perdue : quel est l’intérêt de ce site alors ? Je fais le trajet quotidiennement (Amiens-Paris) depuis 3 ans, et je ne prends que des Intercités. Si cela ne vous concerne pas, tous les posts à ce sujet sont inintéressants pour vous.
      Alors qui à le pouvoir de décision pour nous ? Qui peut nous entendre et agir ? Car franchement la SNCF n’en a strictement rien à faire. On paie nos impôts à Amiens (IR, locaux, fonciers,...), et la Région n’en a que faire de nous ?
      Dans l’attente de vous lire.

    • Nicolas_Picardie Le 21 avril 2011 à 08:48

      Bonjour, le post précédent visait à faire un rappel des compétences de chacun. Au regard des messages très nombreux postés sur les lignes 12 et 22 qui combinent les circulations TER et Intercités, ce thème sera bien sûr repris lors des assises du 6 mai.

  • Damien Le 19 avril 2011 à 13:15

    Bonjour,

    Je n’effectue pour ma part qu’un "petit trajet" travail, Orry-la-Ville-Coye/Paris. Je travaille à Boulogne-Billancourt, ce qui me fait tout modes de transport cumulés, d’1h à 1h10 de trajet, soit dans les 2h20 par jour. Je vais me permettre de partager mon expérience "TER", qui n’engage bien sur que moi, en espérant que cela contribuera (modestement) à faire avancer les réflexions autour ce ce sujet. Je ne parlerai que de retards, les conditions de voyage, la pertinence des horaires, l’espacement des trains aux heures de pointes, étant également à discuter...

    Le tronçon SNCF de ma journée de transport est loin d’être le moins problématique. J’effectue ce trajet depuis 3 ans maintenant, et la situation se dégrade de jour en jour.

    Il devient difficile de considérer un train comme "à l’heure". Certes il ne s’agit en général que de retard minimes (4-5 minutes) à l’aller et au retour. Tout de même 10 minutes maxi par jour au total, ce qui nous fait un cumul de 50 minutes par semaine maxi... Je vous laisse calculer sur un an moins les congés, à 218 jours travaillés...

    Lorsque vous cumulez plusieurs modes de déplacement ferrés (metro + RER), les 5 minutes de retard, qui semblaient dérisoires, vous font rater une correspondance, qui vous décale, par exemple dans le cas d’un RER, de 5-6 minutes supplémentaires, etc... et je ne parle pas des grosses avaries régulières qui vous plombent le trajet d’un coup d’1h à 3-4h dans mon expérience.

    Oserai-je parler des grèves ? Débat certes hors sujet, mais qui peut assombrir encore l’image de ma vie du voyageur SNCF. Le cumul de retard en 3 ans donne le vertige... Je n’ose imaginer ce que vivent ceux qui voyagent sur cette ligne sur de bien plus longues distances que moi.

    Dans mon cas, en prenant le train à la même heure, mon horaire d’arrivée dans ma société varie de près de 30 minutes ! J’en suis arrivé à prendre un train plus tôt que nécessaire pour parer à toute éventualité !

    Alors oui, tout ceci résulte sans doute de contraintes multiples, j’en suis conscient. Il s’agit surement de problématiques d’ensemble complexes, que visiblement la SNCF a bien du mal à résoudre. N’est-ce pas le travail de les résoudre justement ?

    Pourtant, d’autres pays s’en sortent mieux (pour les puristes, un conducteur japonais a fait dérailler son train il y a quelques années : il forçait la cadence pour rattraper 2 minutes de retard !).

    Il y a surement des problèmes de densité de trafic, de vétusté/surexploitation du matériel, de maillage et d’entretien du réseau ferré et peut-être aussi de mentalité du personnel... Tout ne peut pas revenir à une qualité de service maximale instantanément et en même temps, mais tout de même ? Ne pourriez-vous pas, au lieu de laisser les choses dégrader progressivement, on contraire, chercher à les améliorer ?

    Voilà, je vous remercie d’avoir lu ce pamphlet certes un peu long (ça soulage un peu aussi). Je souhaite très sincèrement que les témoignages laissés ici par toutes les personnes ayant déjà écrit et celle allant le faire servira à quelque chose.

  • Thierry DOMPIERRE Le 15 avril 2011 à 14:29

    Bonjour,
    Ne peut-on envisager que quelques uns des trains TGV au départ ou à destination de la gare du Nord de Paris et passant par la gare TGV Haute Picardie marque un arrêt dans cette gare SVP ?
    Ca permettrait,outre le fait indirectement de donner un peu plus de caution / Cette fameuse gare TGV de haute picardie (augmenter sa fréquentation, son intérêt, ...) aux usagers de faire le trajet Paris Nord - Gare TGV haute picardie en une trentaine de minutes plutot que de le faire en plus de deux heures en passant par Saint Quentin, Amiens, Arras ou autre.