[Archives] Ligne Amiens - Calais

Réseau Ferré de France (RFF), le propriétaire du réseau, a décidé la mise en place pour le service
2012 d’une offre structurée, première étape au cadencement du réseau.

Le service 2012 prévoit donc une refonte des horaires sur les lignes TER selon ces trois principes :

  • simplification des politiques de desserte, par le regroupement des trains en missions ou familles de trains,
  • répétitivité des horaires : les trains d’une même mission partent à la même minute quelle que soit l’heure,
  • la symétrie : un train arrivant à la gare A à la minute 45’ (16h45 par exemple) en repartira à la minute 15’ (17h15). Ce principe facilite la construction des correspondances entre les trains.

RFF a donc imposé à la Région Picardie une révision totale de son offre TER en suivant les principes
du cadencement.

Proposez

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Vos commentaires


  • François Leblond Le 5 février 2012 à 01:28

    Bonsoir,

    Dans une semaine, cela fera 2 mois que les nouveaux horaires ont été mis en place. A cette occasion, je tenais à dresser le bilan de cette nouvelle organisation des horaires.

    Il y a des points positifs :
    - l’InterCités 2014 : l’arrêt à Rue à 7h50, 8h00 à Noyelles est un succès, une occasion supplémentaire de rejoindre la capitale. Le public répond présent, le train est plein à 80%.
    - les TER de 16h24 et 19h24 au départ d’Amiens (les TER 848865 et 848825) : le monde répond présent, du monde en gare, du monde aussi qui descend à Noyelles et Rue.
    - la préservation de l’InterCités 2017 : il aurait été inconcevable de ne plus le faire arrêter à Noyelles et Rue au vue du monde qui y descend à ces gares.

    Il y a cependant des points négatifs :
    - Cela peut être surprenant, mais le TER 848865, celui de 16h24. Je veux parler du vendredi. Il est exploité par Nord Pas-de-Calais, mais en semaine, c’est un B82500 qui le compose (capacité de 220 places). Or, le vendredi, ce n’est qu’un X76500 (capacité de 150 places). Il y a un manque criant de places en ce jour de fin de semaine.
    - Le TER 848871 (départ d’Amiens à 17h20) : c’est le train de l’heure de pointe de l’axe Amiens-Abbeville. Et pourtant, il est d’habitude composé de 2 rames X72500, soit 2 x 228 places = 456 places. D’habitude, car depuis un petit bout de temps, certains jours il n’y a qu’une seule rame (donc 228 places, et un taux de remplissage supérieur à 120 voire 130%), voire même des rames en inox, avec une odeur parfois nauséabonde.
    - Le retard quotidien du 848836, celui de 6h47 à Rue. Je ne l’ai jamais pris à l’heure. 5, 10 minutes de retard, voire plus certains jours. de plus comme c’est la réutilisation du 848871 de la veille... pour le peu qu’il soit court...
    - Mais surtout, et je pointe l’accent sur ces problèmes : l’incroyable vide de trains entre 10h42 et 16h47. Il est juste INACCEPTABLE de ne pas avoir pensé à combler ce trou. Le train de 14h02 en semaine, utilisé par des personnes souhaitant aller à Abbeville ou Amiens pour l’après-midi, par des internes d’établissements scolaires le vendredi (et je l’ai constaté encore le vendredi précédant le changement des horaires), a purement et simplement été supprimé. De même, l’InterCités 2022, numéroté 2024 le dimanche car passant 1h plus tard, il passe sans arrêt. Pourtant, il y a du monde qui serait intéressé.
    - Aussi, la suppression des arrêts de l’InterCités 2013. Quand il s’arrêtait à 16h10 à Noyelles, à 16h20 à Rue, il y avait un nombre remarquable de passagers qui descendait à ces 2 gares. Maintenant ? Rien, même pas de correspondances par autocar.
    - Enfin, la suppression de trains que je nommerais des trains de renfort : le lundi matin aux alentours de 5h et le dimanche aux alentours de 21h pour aller à Paris (bien que ce dernier ne s’est arrêté qu’un seul été), ainsi que les vendredi et dimanche soir pour revenir de Paris. Mais pourquoi avoir purement supprimé ces trains, pourquoi les limiter à la section Amiens-Paris ? De même l’InterCités du samedi matin à 5h50 : pourquoi le limiter à cette même section ? Si je devais commencer à 8h à Amiens, pour l’heure je serais contraint de dormir sur place.
    - la suppression d’un TER de fin d’après-midi sur Rue-Abbeville, remplacé par un autocar. Là j’avoue ne pas avoir compris pourquoi.
    Je ne rajouterai pas la liste des retards, les doléances sont déjà nombreuses.

    J’ai cependant 2 aberrations à constater :
    - en semaine l’InterCités 2003 ne s’arrête pas à Noyelles et Rue, alors que le samedi il s’y arrête
    - de même pour l’InterCités 2032. Pourquoi ne le faire arrêter que le week-end, alors qu’en semaine c’est une correspondance par autocar pour ce même train ???

    J’en ai discuté avec certains usagers dans différents trains. Il a été clairement établi que :
    - le trou de 6h devait être comblé comme suit :
    - > arrêt de l’InterCités 2018 à Noyelles et Rue sur le coup de 11h,
    - > réutilisation du matériel existant à Abbeville pour assurer le train de 11h21 (arrivée à Amiens à 12h06), du matériel étant stationné en effet à Abbeville à cette heure
    - > décalage du TER 848838 de 2h05 et passage en semi-omnibus, il arriverait à Abbeville à 13h04, 13h36 à Amiens, ainsi le samedi le TER 848854 serait avancé d’une heure, parfait pour les passagers voulant rentrer du marché du samedi à Rue
    - > de ce fait, réutilisation du matériel prévu pour assurer le 13h08 actuel (TER 848820) pour un autre service
    - > arrêt de l’InterCités 2022 à Noyelles et Rue sur le coup de 15h

    Il a été convenu aussi :
    - arrêt en semaine des InterCités 2003 (vers 9h) et 2032 (vers 18h) à Noyelles et Rue
    - arrêt quotidien de l’InterCités 2013 vers 16h à Noyelles et Rue
    - restauration des trains de renfort du lundi matin (vers 5h), du vendredi soir (vers 22h), et des 2 du dimanche soir (vers 21h pour aller à Paris, et vers 23h pour revenir de Paris).
    - permettre une arrivée vers 7h30 d’un train en provenance de Rue et Noyelles

    Je précise que, si cela est réalisé, et je suis persuadé que c’est faisable, il serait nécessaire de prévoir une rame d’InterCités à Boulogne-Ville afin de permettre un trafic sans heurts, afin de pallier à une défaillance d’une rame, et éviter sa solution.

    Voilà tel serait le bilan que je pourrai dresser après 2 mois de service du service annuel 2012. J’espère que ces propositions seront entendues.

    Répondre à ce message

  • François Leblond Le 3 février 2012 à 02:52

    Bonjour,

    Les nouveaux horaires sont en services depuis près de 2 mois, voici le bilan que je pourrais faire concernant cette ligne. Les points positifs :
    - l’InterCités de 7h50 : très bonne initiative, les quais de la gare de Rue sont remplis, un véritable point positif
    - Le TER de 16h24 (Rue à 17h13) : une réelle quasi satisfaction, l’un des TER les plus usités. Les gens pour Rue y sont nombreux.
    - Le TER de 19h24 : idem que le 16h24 (par une connaissance qui prend ce train là)

    Les points négatifs :
    - la suppression des arrêts des InterCités 2013, 2022 en semaine, et du 2026 le dimanche : c’est très pénalisant. Concernant le 2013, je le rappelle, il y avait du monde à l’époque où il était numéroté 2025. Les lycéens d’Abbeville qui finissaient aux alentours de 15h ou 15h30 avaient la possibilité d’être rentré pour 16h30. Concernant le 2022 (2024 le dimanche) : lourde pénalisation, notamment en semaine pour les personnes se rendant notamment à Abbeville en début d’après-midi. Aucun moyen de substitution établi entre 10h42 et 16h47 en semaine. Le samedi, les personnes voulant aller se divertir en soirée du côté de la région parisienne sont pénalisées. Le dimanche, aucune substitution entre 10h27 et 16h50. Pour le sens Amiens-Abbeville, aucun arrêt entre Abbeville et Rang entre 12h09 et 19h10 le dimanche. C’est une situation aberrante.
    - l’adaptation du matériel à la demande : notamment le TER de 17h20 (18h12 à Rue). Il arrive qu’au lieu d’une rame couplée de X72500 soit 456 places, on se retrouve avec une seule rame soit 228 places, et avec un taux de remplissage dépassant les 120 à 130 % (et je n’exagère pas). Le 16h24 du vendredi aussi : la Région Nord Pas-de-Calais étant à la gestion de ce train, il arrive qu’au lieu d’un B82500 utilisé en semaine (220 places), on se retrouve face à un X76500 avec une capacité de...150 places ! ! ! C’est assez aberrant.

    Dans le train, j’ai eu l’occasion de débattre avec d’autres usagers. Il apparait une solution assez claire concernant le sens Calais-Amiens :
    - réinstaurer un départ aux alentours de 5h le lundi matin entre Boulogne et Amiens
    - le matin : à l’instar de ce qui est actuellement fait pour le samedi, arrêt du 2003 aux alentouurs de 9h à Noyelles et Rue
    - proposer l’arrêt de l’InterCités 2018 à Noyelles et Rue aux alentours de 11h (fin des correspondances par bus dans ce cas-là le week-end)
    - le TER de 10h42 (12h06 à Amiens) : pourquoi ne pas le décaler de 2h05 , étant donné qu’un départ d’Abbeville à 11h21 est faisable vu qu’il y a du matériel stationné, et ainsi le rendre semi-omnibus ? Dans ce cas-là, le matériel du TER 828826 (qui attend au moins 7h) serait utilisé pour un départ à 11h21, et le matériel du TER 848820 (départ d’Abbeville à 13h08) soit utilisé pour le 18h21.
    - l’après-midi : arrêt de l’InterCités 2022 (2024 le dimanche) à Rue et Noyelles aux alentours de 15h/16h
    - le soir : à l’instar de ce qui a été instauré le week-end, arrêt de l’InterCité 2032 en semaine vers 18h

    Dans le sens Amiens-Calais :
    - arrêt de l’InterCités 2013 à Noyelles et Rue aux alentours de 16h
    - réinstaurer un retour les vendredis et dimanches soirs aux alentours de 22h ou 23h

    Il est clair que le lundi matin le 2006 est déjà rempli dès la gare de Rue. Que dire à Abbeville, voire à Amiens ? Idem pour le 2021 le vendredi et le dimanche. Il y a une sous-capacité évidente. Un renfort en début de semaine et en fin de semaine sont nécessaire pour désengorger ces InterCités.

    Je profite au passage pour déplorer la fermeture des gares de Noyelles et Rue la moitié de la journée. Ce n’est pas parce qu’il y a eu changement de mode de signalisation que le rôle de chef de gare soit devenu négligeable. Certes ils étaient indispensables pour permettre le fonctionnement de la signalisation, mais le fait que l’automatisme soit installé n’est pas une raison valable pour pénaliser l’accès à la gare, en fermant les gares l’après-midi en semaine, le matin le dimanche.

    J’espère que ces propositions ne resteront pas lettre morte. Il y a un point où il y a urgence : le trou de milieu de journée pour relier la Côte picarde à la préfecture.

    Bonne soirée

    Répondre à ce message

  • Serge Sauvage Le 2 décembre 2011 à 14:28

    Moi ce qui m’irrite, c’est surtout la lenteur de ce train (Paris-Boulogne) : 3 heures moins 5 de durée actuellement contre 2 h 17 dans les années 70, il y a 40 ans ! j’ai conservé la fiche horaire de cette époque. Et toujours la locomotive à changer à Amiens.., ça dure ainsi depuis des décennies. Sans remplacer le train par un tgv, on aurait peut-être pu essayer d’électrifier cette ligne non ? depuis le temps..

    Répondre à ce message

  • Jacques.C Le 30 septembre 2011 à 10:01

    Il ne fait pas bon habiter en baie de Somme, adieu Noyelles, adieu le train et vive la bagnole quel progrès ! Il y a vraiment de quoi se poser des questions sur la santé mentale de ceux qui valident ces décisions qui remettent tout le monde sur les routes.


    • davidpicardie Le 3 octobre 2011 à 14:39

      La Région a bien entendu demandé que l’Etat et Intercités ajoutent des arrêts supplémentaires en gare de Rue et Noyelles sur Mer. Le traitement de ces demandes est encore en cours et nous espérons avoir des réponses rapidement.

    • Jacques.C Le 3 octobre 2011 à 21:35

      Bonsoir, il s’agit déjà, avant d’ajouter des arrêts, de ne pas supprimer ceux qui existent.
      Il y a un gros problème avec le train intercité 18h 20 Amiens qui ne s’arrêtera plus à Noyelles, c’est vraiment un des trains les plus utilisé également par les usagers qui travaillent à Paris.
      Qu’est ce qui peut justifier de supprimer cet arrêt ? Je suppose qu’il y a une raison valable (suppression progressive de l’arrêt à Noyelles et fermeture de la gare ?)
      Merci pour votre réponse,
      Soutenons le service public.
      Jacques

    • JMG Le 13 octobre 2011 à 17:31

      Bonsoir, De nouveaux horaires pour les intercités de la ligne PARIS BOULOGNE ont été "mis à la sauvette" dans le train n°2008 ce matin.
      Quelques nouveautés : le 2014 du matin s’arrêterait à Noyelles et Rue. Par contre le 2025 de l’AM est remplacé par un 2013 qui lui ne s’arrête pas. Le 2033 rebaptisé 2017 s’arrête de nouveau à Noyelles et Rue. Moralité, on a fait un peu plaisir à ceux qui vont travailler à PARIS tous les jours ; c’est bien.
      Il reste un seul soucis dans les IC : pas d’arrêt à ces deux gares entre 12h et 19h dans le sens Paris-Boulogne et entre 8h et 17h dans le sens Boulogne-Paris.
      Espérons que la SNCF pensera aussi aux touristes qui font vivre en partie la région Picarde sinon nos impôts vont augmenter.
      Cordialement. Jean Michel.

    Répondre à ce message

  • hiedl Le 22 septembre 2011 à 22:16

    Il y a au moins 4 trains corail SUPPRIMES.
    Ce sont tous des trains qui ne roulent QUE le vendredi soir, dimanche soir et lundi matin (et tous en zone bleue).
    Ces trains exceptionnels (puisque non quotidiens) et nécessaires assurent aux clients de la SNCF de pouvoir rentrer chez eux et de pouvoir passer un week-end en famille.
    Maintenant ce ne sera plus possible.

    Encore une fois que la SNCF fait des économies sur le dos de ses clients.
    Elle les oblige à voyager en zone blanche, où le trafic est déjà maximum et intenable.
    J’invite la SNCF à prendre les 3 derniers trains du vendredi soir PARIS->BOULOGNE 17h04, 19h04 et 20h04.
    Ils sont bondés !! et beaucoup de voyageurs sont debout.

    Avec la suppression du 20h04 (le n°2045), comment la SNCF compte-t-elle entasser 2 trains dans un ? (celui de 20h04 dans le 19h04)
    On n’est pas des bestiaux, même si on ne descend pas à Amiens, mais à Rang du Fliers.

    C’est facile de dire que c’est le conseil régional qui est à l’origine de ces suppressions, alors qu’il s’agit de trains CORAIL "inter-cités" et pas de TER.
    Il est du devoir de la SNCF d’assurer un service public de bout en bout, qui passe à travers les régions.

    Voici la liste des trains supprimés :

    PARIS -> BOULOGNE/MER :


    - n° 2045 : dernier train du vendredi soir est purement et simplement SUPPRIME
    - n° 2049 : dernier train du dimanche soir est purement et simplement SUPPRIME

    BOULOGNE/MER -> PARIS :


    - n° 2048 : dernier train du dimanche soir est purement et simplement SUPPRIME
    - n° 2004 : premier train du lundi matin est purement et simplement SUPPRIME


    • François Leblond Le 29 septembre 2011 à 22:15

      J’ajoute à cela la suppression des arrêts des trains n°2025 (celui qui partirait d’Amiens à 15h21) et 2031 (celui de 18h21) à Noyelles et Rue (sens Amiens-Boulogne), ainsi que 2032 (celui qui arriverait à 15h39) en semaine, et aussi du 2036 le dimanche (qui arriverait à 16h39)

    Répondre à ce message

  • didier de Le 30 septembre 2011 à 08:53

    le remplacement du train par un bus sur RUE et NOYELLES est non seulement une pénalisation des usagers (du temps de trajet en plus) et une diminution du confort.
    Je prends régulièrement le train de 7h05 à RUE (7 min plus tard à Noyelles )à destination d’Amiens.
    ce changement va pénaliser plus de 50 personnes sur les 2 gares que l’on va "entasser" dans un bus !! Je suis fortement déçu.
    cette ligne ne va tout de même pas se limiter à abbeville amiens !
    Nous sommes pénalisés d’être en bout de ligne !

    Répondre à ce message

  • davidpicardie Le 26 septembre 2011 à 14:12

    Suite à la demande formulée par la Région lors des comités d’étoile, le train omnibus au départ d’Abbeville à 7h42 deviendra semi direct. Il desservira uniquement les gares de Longpré les Corps Saints, Ailly sur Somme et St Roch. Il arrivera ainsi à Amiens à 8h14 au lieu de 8h25.

    Le premier train au départ d’Abbeville à 5h33 est avancé autour de 5h10. Il sera ainsi en correspondance à Amiens avec le premier train Intercités qui part d’Amiens à 5h50.

    La demande d’arrêts supplémentaires à Rue et à Noyelles sur Mer formulée par la Région et les usagers est encore en cours de traitement par la SNCF et RFF.

    Répondre à ce message

  • wanna Le 22 septembre 2011 à 14:02

    merci d’avoir supprimer le train "Amiens Abbeville" de 18h40 désormais je vais devoir prendre le train de 18h54* alors que je termine a 18h.
    18h54 l’heure ou je rentrais ou je rentre chez moi (Ally) actuellement

    Répondre à ce message

  • leleu fabienne Le 21 septembre 2011 à 18:53

    a qui profite les nouveaux horaires abbeville amiens pas aux usagers
    c est du m importe quoi !!
    qui decide pour nous ??
    pourquoi changer quand ca marche bien ??
    continuez vous etes vraiment populaire aupres de votre clientele

    Répondre à ce message

  • didier Le 19 septembre 2011 à 19:39

    Bonjour,
    Je vais surement devoir arrêter de travailler a la fin de l’année et pour cause de changement des horaires de la SNCF, par le conseil général.
    Je vais donc m’inscrire au pole emploie en précisant que je suis obligé de demander mon compte car je n’ai plus de moyen de locomotion équitable et juste pour aller travailler.
    Je m’explique :
    Je passe déjà 2h30 de trajet aller retour par jour pour travailler d’Albert à Abbeville avec parfois des contraintes de liaison.
    Mais si les nouveaux horaires ce mettent en place, je ne vois pas comment je pourrai travailler sachant que je finis le soir a 17h voir 17h30 et pas question de rentrer à 20h chez moi, sachant que je me lève quand même à 5h30 pour le train sur Amiens.
    Jusque maintenant tout allez bien, mais la, de qui ce moque t on ?
    Franchement je suis écœuré voir outré et j’espère que tout restera comme cela !
    A quoi bon changer quand tout fonctionne.
    Je ne pourrai pas me permettre de laisser plus de 3 heures de train par jour pour une journée
    De travail, encore une fois, les philosophes de ce projet doivent surement travailler sur place et ne connaissent pas les galères du trajet .après on dira qu’il y a du chômage,
    Voila mon opinion, et je rejoins beaucoup de clients qui manifestent leurs mécontentements.
    Merci de me lire

    Répondre à ce message


Fiche de Synthèse

Amiens-Abbeville

Télécharger